Des livres et un condensé d'émotions fortes

Les dix commandements du lecteur

Connaissez vous les dix commandements du lecteur? Après la précédente étape voici le moment de vous faire déculpabiliser. Au cours d’une lecture, on se met facilement toutes sortes de pression : je dois lire beaucoup plus, je dois finir ce livre obligatoirement même si je n’aime pas, je dois….STOP!

A moins que ce ne soit un devoir à rendre pour l’école, vous avez le droit de penser et de faire absolument tout ce que vous voulez avec un livre.

Et à propos, voici les dix commandements du lecteur selon Pennac

1. « Le droit de ne pas lire »

Alors oui, les pannes de lecture sont fréquentes et vous ne devez pas culpabiliser si vous n’arrivez pas à lire ou à ne plus lire . Ça arrive à tout le monde.

2. « Le droit de sauter des pages »

Certains auteurs ont cette fameuse envie d’assommer nous lecteurs avec des pages et des pages de description à n’en point finir. De longues explications sur le pourquoi du comment le pain n’a pas levé chez la voisine alors que votre souci est de savoir comment l’histoire principale évolue. On a déjà tous sauté des pages entières d’un livre trop ennuyant ou trop descriptif. Personnellement je pense à Les Misérables de Victor Hugo. Ah ouais…cette lecture fut pénible. Personne ne vous jettera la pierre.

3. « Le droit de ne pas finir un livre »

Vous étiez emballés (ou pas d’ailleurs) et au final le contenu du livre ne vous plaît en rien ? Abandonnez. Je ne peux compter le nombres de lectures ennuyeuses que je me suis évitée (et d’heures gâchées cela va de soi). Quand vous n’accrochez absolument pas…laissez tomber. Il y a tant de livres qui vous attendent !

4. « Le droit de relire. »

Je suis à ma cinquième lecture de Dix petits nègres de Agatha Christie, quatrième lecture de Soumise, deuxième lecture de Vicious.

Quand le gâteau est bon voire excellent on en reprend. Alors où est le mal à relire une histoire qui nous a fait plané ? Nulle part.

5. « Le droit de lire n’importe quoi » 

Les goûts en matière de livres sont complètement subjectifs et personne n’a le droit de juger vos choix de lecture. Lisez ce qui vous chante l’essentiel est de kiffer!

6. « Le droit au bovarysme 

Vous pouvez vous plongez dans l’univers de cotre livre avec frénésie, addiction. C’est de votre droit.

7. « Le droit de lire n’importe où »

Dans une salle d’attente, aux toilettes, sur votre lit, dans la rue (pas sur la voie),… tous les endroits sont convenables pour expérimenter cette merveilleuse activité qu’est la lecture.

8. « Le droit de grappiller » 

Commencer par le milieu, la fin si ça vous chante. Si le spoil ne vous dérange pas, faites comme vous voulez!

9. « Le droit de lire à haute voix »

A condition de faire attention à ne pas déranger votre entourage. N’oubliez pas que votre liberté s’arrête où commence celle des autres.

10. « Le droit de nous taire » 

Rien ne vous oblige à partager vos sentiments après la lecture d’un livre. Vous pouvez le garder rien que pour vous. Ce n’est pas un crime.

J’ai déjà appliqué chacun de ces droits sans aucune culpabilité. Pourvu qu’il en soit de même pour vous.

murie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page