Des livres et un condensé d'émotions fortes

Coup de cœur livresque

Le coup de cœur livresque ! Ah combien de fois ne l’ai je pas eu?

Il y a t-il quelque chose qui puisse réellement démarquer un livre de l’autre? Clairement oui.

Généralement le coup de cœur à mon niveau suit une certaine logique: je lis un livre et les premières lignes voire les premiers mots me font savoir si je vais adorer ou pas.

Pour Ma raison de vivre de Rebecca Donovan ça a été ainsi. Pareil pour Le Petit Prince.

Naturellement il y a plusieurs exceptions et heureusement d’ailleurs sinon ça en serait presque monotone.

J’ai remarqué que ma fameuse logique changeait selon que je lise un polar, une romance, un thriller, un feel-good,…

Je vous explique :

Dans le cas de la romance :

Quand je lis une romance, j’attends toujours que l’histoire soit originale et pas remplie de clichés. Et de surcroît très belle.

Ça, ce sont les attentes de départ.

Mais ce qui va déterminer un coup de cœur, ce sera le style d’écriture de l’auteur, les mots qu’il emploiera, et surtout la manière dont l’histoire sera amenée. Si c’est trop classique, trop linéaire, limite ce sera une très bonne lecture mais sans plus. Le coup de cœur sera défini ici par l’avalanche de sentiments qui m’animeront tout au long de la lecture.

La hâte, l’empressement de lire les prochains chapitres, les crises de larmes, les cris, les moments de bonheur intense, d’euphorie totale,…sont des sentiments qui sont en quelque sorte des symptômes d’un coup de cœur quand il s’agit de romance.

Plus je passe par toutes sortes d’émotions plus je suis encline à voir le livre entrer dans mes favoris.

Au travers des mots de Camille Thomas a d’ailleurs excellemment bien réuni tous ces critères, Your Name encore plus ( je n’ai jamais hurlé autant au cours d’une lecture), Dimily de Estelle Maskame ❤❤❤, Tim de Colleen McCullough (une histoire originale et un coup de cœur certain).

Par contre, il y des romances qui ont été de très belles découvertes mais pas de coups de cœur. Il y a par exemple Level up , Connexion immédiate de Mary HK Choi qui fut une excellente lecture,…

Dans le cas d’un polar ou roman policier

J’adore les romans policiers et c’est arrivé grâce à la reine incontestée et incontestable du crime Agatha Christie. C’est une autrice dont le talent est juste impressionnant.

Le polar étant un de mes genres de prédilection, j’ai lu énormément de scénarios. Genre vraiment beaucoup. Et même avec Agatha Christie je n’ai même pas eu cinq coups de cœur. D’excellentes lectures pour la majorité mais c’est tout.

Alors qu’est-ce qui fait mon coup de cœur en polars?

Eh bien tout j’ai envie de dire.

Contrairement à une romance où je me laisse porter par mes émotions et sentiments, j’en attends beaucoup plus d’un polar.

Le mobile du crime doit sortir des sentiments battus ou être à contrario très classique mais surtout le crime en lui même doit être un chef d’œuvre. Il doit être minutieux, prémédité avec soin. En gros un vrai travail d’artiste.

Le déroulement de l’enquête en lui même, la recherche d’indices, la course poursuite contre le meurtrier doit être un réel page Turner.

Je m’explique. A chaque page que je tourne, je dois être habitée par la hâte, l’empressement de resserrer l’étau autour du meurtrier. Je dois suer avec le ou les détectives. C’est le genre d’investigation qui donnerait des fils à retordre même à Hercule Poirot.

Le dénouement final quant à lui doit me faire l’effet waouh. Il faudrait que je n’ai rien vu venir, que ce soit la personne la plus insoupçonnable ou au contraire la plus soupçonnée qui soit le coupable. Peu importe.

Mais l’identité du meurtrier doit me faire presque hurler.

Vous vous en doutez bien: je n’ai eu qu’une poignée de coups de cœur avec autant de règles. Malheureusement jusqu’à présent il a fallu que toutes ces conditions soient remplies avant qu’un polar ne me brise le cœur.

Voici deux romans de Agatha Christie qui ont réussi le coup:

1- Dix petits nègres

2- Le crime de l’Orient Express

Et de Jean Christophe Grangé il y a eu Rivières pourpres qui est d’ailleurs autant un thriller psychologique qu’un polar.

C’est l’unique livre que j’ai lu de lui et comment vous dire? Hum…

Cet auteur est une perle rare. Surtout depuis le dernier live de Mireille avec Befoune, j’ai acquis quatre (ou cinq) de ses livres. J’ai beaucoup d’attentes bien sûr (vraiment beaucoup) mais j’ai l’intuition que je ne serai pas déçue. On verra bien.

De Jonh Grisham, il y a L’associé.

Lorsque j’ai refermé les pages de ce livre j’étais choquée, déstabilisée et détruite. J’ai relu les derniers chapitres (en espérant une autre fin) pensant trouver d’autres indices, comprendre le pourquoi du comment.

J’étais là,je regardais le livre et j’ai cru devenir folle. L’auteur a calmement pris mon cœur dans ce roman et ne s’est pas contenté de me le remettre brisé. Non. J’ai l’impression qu’il a gardé les morceaux brisés avec lui pour mieux me narguer. Complètement sadique.

L’associé de Jonh Grisham. Vous êtes prié de le lire. (Et de me rendre quelques morceaux de mon cœur si vous survivez à la fin.)

Dans le cas d’un thriller.

Je n’en ai pas lu énormément. En fait j’adore ce genre mais j’ai à peine lu une dizaine de livres.

Mais j’ai eu un coup de cœur. Salem. De Stephen King.

Oui. Salem est un parfait thriller. J’ai adoré et dévoré ma lecture.

C’était si addictif que je n’arrivais pas à le lâcher et si effrayant que j’avais comme le sang glacé à chaque page que je tournais. J’étais figée là, je ne pouvais et ne devais que continuer de lire.

Je suppose que retrouver ces mêmes sentiments dans un thriller, et une situation,une intrigue bien pesante déclencheront à coup sûr un coup de cœur.

Voilà pour mes trois genres favoris. Pour les autres en général et pour toutes mes lectures d’ailleurs, j’attends d’être suprise, happée,…

Que le roman me fasse écho, que l’histoire soit bien écrite, bien menée, bien ficelée,…

C’est un peu ça.

Alors, dites moi, qu’est-ce qui détermine un coup de cœur ?

murie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page